Domaine Le Novi

Bienvenue au Domaine Le Novi

Romain Dol, enfant du Luberon

La route pour arriver au Domaine Le Novi, à la Tour d’Aigues, dans le Sud du Luberon, est sublime. On sent ici la douceur de la Provence, la lumière est chaude, les paysages authentiques, la vue dégagée, sur les Monts du Luberon et les parcelles de vignes. Si cette route m’émeut particulièrement, c’est sans doute parce que ma grand-mère et mes arrière grands-parents ont vécu à deux pas d’ici, à Cucuron. J’ai le sentiment de renouer avec mes racines.

vigneron bio luberon

Romain Dol est un enfant du pays. Ce fils d’agriculteurs s’est d’abord formé à l’oenologie. Fraichement diplômé, il part faire ses armes à l’étranger : Nouvelle Zélande, Espagne, Royaume-Uni, Argentine…Sur le terrain, il aime explorer d’autres façons de faire, de penser. Il se découvre aussi un goût prononcé pour la négociation, avec cinq années dédiées à l’export. Puis, changement de cap, avec un retour sur le domaine familial : son cousin, qui devait reprendre l’exploitation se désiste…Ce n’était pas prévu, mais Romain ne peut passer à côté de cette opportunité. 

Un terroir méridional, doté d’un accent de fraîcheur

Son papa avait déjà converti le domaine en bio. 15 hectares de vignes, plantées sur les premières pentes de la face méridionale du massif du Luberon, à deux pas de l’Etang de la Bonde.  Son terroir, Romain le chérit. Une incroyable diversité de sols avec des marnes, des calcaires, des grés et des safres.  Ces argiles sableuses apportent beaucoup de délicatesse aux vins. « On est moins sur la largeur et la puissance, davantage sur quelque chose de fluet. En plus ici, on a la chance d’avoir à proximité la Durance et le Calavon. Ces deux cours d’eau apportent de la fraîcheur et des contrastes importants de température entre le jour et la nuit, parfaits pour atteindre les maturités en douceur. »

Soigner ses vignes et préserver la biodiversité

A la vigne, Romain passe du temps à observer, à comprendre chaque parcelle. Privilégie le bon sens, refuse une approche systématique. Prend soin du végétal, veille à son équilibre : taille douce, bannissement des plaies mutilantes, tressage des vignes*, aération des grappes, enherbement entre les rangs, culture de céréales, de légumineuses, de crucifères, selon les besoins des parcelles, pour amener de la structure, de l’atmosphère au sol.

Bien qu’il ne s’en vante pas – il fait ça par conviction, Romain, et c’est tout à son honneur – son engagement va au-delà de ses parcelles de vignes. En partenariat avec la Maison Forestière locale, il travaille sur la préservation de la biodiversité : sélection de variétés florifères (aubépines, pruneliers), suppression d’espèces invasives, mise à disposition d’arbres morts qui serviront de perchoir aux oiseaux nocturnes.

L’art d’assembler et de sublimer la matière

Notre vigneron, pointilleux et charismatique, est un amoureux des cépages autochtones. Veiller à l’équilibre des assemblages le passionne, « ça fait partie de notre histoire méditerranéenne ». Il soigne aussi particulièrement les textures, cherche l’harmonie entre la fraîcheur et la matière. Ce travail d’équilibriste, on le retrouve dans ces vins. Des vins méridionaux avec un accent du Nord. Des textures particulièrement délicates, savoureuses et soyeuses qui créent l’émotion.

Domaine Novi

Les vins du Domaine Le Novi

*Le saviez-vous ? Rognage VS Tressage 

Rogner, c’est couper les rameaux qui poussent au dessus du rang. Une pratique dont le but initial est de favoriser la photosynthèse.


Le tressage est une pratique alternative, bourrée d’avantages :

• A l’inverse du rognage, le tressage favorise l’arrêt de la croissance végétative. L’énergie se concentre ainsi sur l’alimentation des grappes en sève et donc sur la maturation des raisins.

• Contrairement au tressage, le rognage provoque des repousses sur les entre-cœurs. L’entassement des raisins qui en résulte favorise l’humidité et le développement de maladies (risque de pourriture). 

• Cette technique permet de préserver l’apex (bourgeon terminal), qui contient des hormones nécessaires à l’équilibre de la vigne.

• Les branches tressées apportent aux raisins et au sol de l’ombre, très appréciée en cas de fortes chaleurs.