Julien Prével

Bienvenue chez Julien Prével, vigneron à Montlouis-sur-Loire

Vigneron autodidacte, aux allures de rockeur

Julien Prével me reçoit au « Moulin Rouge », à Montlouis-sur-Loire. Le Moulin Rouge, c’est le nom qu’il a donné à sa cave. Je souris en repensant au nom de ses cuvées. Je me dis qu’il en a de l’humour, Julien.
A l’intérieur, ce n’est pas le décor d’un cabaret que l’on retrouve, mais celui d’une magnifique cave troglodyte, en tuffeau bien sûr, avec des fûts de chêne et des pupitres sur lesquels reposent les pet nat 100% Gamay, couleur framboise éclatante.

vigneron Julien prével

Julien Prével a une véritable allure de rockeur. Boucle d’oreille côté gauche, la moustache brune, étirée. J’ignore quelle est sa relation avec ce genre musical. Ce que j’apprends, c’est que Julien est devenu vigneron un peu par hasard. Au départ, il devait être prof d’histoire géo. Sauf qu’il a loupé l’examen. « Et c’est pas plus mal comme ça », me dit-il. Il s’est retrouvé chez Pôle Emploi, ne sachant pas vraiment quoi faire. Il avait envie de plein air. Alors, il accepte un travail saisonnier de tailleur de vignes pour le compte du vigneron nature Frantz Saumon, basé à Montlouis-sur-Loire. Et là, c’est une révélation. A peine deux ans plus tard, en 2013, il élabore sa première cuvée, un pet nat dénommé Jus Brifiant (qu’est-ce que je vous avais dit ?)

Cave-Tuffeau- julien prével

Des vins naturels et libres, sinon rien

Julien suit la voie du vin naturel. Culture biologique à la vigne. Côté vinifs, pas d’intrants, zéro SO2, pas de collage ni de filtration. Bien qu’épaulé par d’autres vignerons tels que Nicolas Renard ou Ludovic Chanson, il s’agit d’un véritable autodidacte.

Il gère aujourd’hui 4,5 ha de vignes (une partie lui appartient, l’autre est en fermage et en métayage), pour une production modeste de 10.000 bouteilles. Des bouteilles difficiles à trouver, d’autant plus qu’une grande partie de la production part à l’export.

vignes - julien prével

Un terroir calcaire de tuffeau au service de vins purs et complexes

Les différents cépages, Chenin, Gamay, Côt et Cabernet Franc s’expriment sur des sols calcaires de tuffeau (craie tendre et claire que l’on retrouve beaucoup en Touraine). Seule la couche en surface varie selon les parcelles me dit Julien, avec des sables d’un côté et des argiles de l’autre.

vignes-Montlouis-sur-Loire

Coté vin, je tombe amoureuse de ses chenins et de sa cuvée phare Montjouis : cristallin, pur, minéral, d’une finesse et d’une complexité surprenantes.
Ne vous fiez pas à son étiquette décalée, ce vin, c’est du sérieux. Un vin de repas, à sortir pour épater beau-papa ou belle-maman, par exemple !

Les vins naturels de Julien Prével