Le clos des jarres

Bienvenue chez Vivien Hemelsdael !

Issu d’une famille d’agriculteurs

Vivien est originaire de Seine et Marne. Ses parents, agriculteurs, cultivaient des céréales sur une petite exploitation, jusqu’au jour où ils décidèrent de déménager dans le Sud et d’acheter une maison de village sur la commune de Laure-Minervois. Là, ils cultiveront du raisin et deviendront coopérateurs.

Vivien Hemelsdael - Clos des Jarres

Vivien lui, suit la voie du vin. Il se forme en Alsace, avec un BP viti-oeno. Il a été frappé par le contraste entre ce qu’on lui apprenait en cours (une approche chimique, avec tous les produits œnologiques, les enzymes, les levures et compagnie ) et ce qu’il a découvert en stage dans un domaine en biodynamie. “Et donc là, on laisse le jus et on n’y touche plus ?!” C’était un peu le grand écart. 

Une vision du vin façonnée par les voyages

Puis Vivien a pas mal voyagé, il aime ça, être en immersion dans d’autres pays, d’autres cultures, d’autres façons de faire, de penser. Il raconte son expérience en Nouvelle Zélande, où le domaine élaborait des vins sur mesure pour ses clients. Tout contrôler, le goût, la texture, l’acidité, l’alcool, le sucre etc. C’est une façon de faire du vin, il faut le savoir. 

Quelque part, ces voyages ont façonné sa vision du vin. Lorsqu’il a décidé de reprendre l’exploitation familiale en 2009, de façon indépendante, il a converti ses 12 hectares vignes à l’agriculture biologique et biodynamique. Son objectif, c’est de laisser le plus possible la vigne s’exprimer à travers les vins. 

Laisser la vigne s’exprimer à travers les vins

Côté viticulture, cela passe par des doses très limitées de cuivre et de souffre et par l’utilisation d’huiles essentielles. Et comme Vivien se remet souvent en question, il a semé récemment des engrais verts sur plusieurs hectares pour apporter un peu d’azote aux sols. En même temps, cela devrait faciliter les fermentations (les levures ont besoin d’azote pour travailler). 

Ses nombreuses parcelles se trouvent au pied de la Montagne Noire. Les sols (parfois calcaires, parfois sablonneux, argileux ou riches en alluvions) et les climats varient énormément selon leur situation géographique. Les vignes les plus proches de la montagne sont naturellement plus au frais et reçoivent plus de pluie que celles qui en sont plus éloignées. 

Les vins de Vivien sortent des sentiers battus, on est loin des Minervois charpentés, solaires, parfois opulents. Au contraire, finessefraîcheur et complexité caractérisent les vins du Clos des Jarres. Le tout à un super rapport prix/plaisir. Ses cuvées sont le reflet d’un travail de vinification respectueux du produit, sans collage, sans filtration, sans produits œnologiques et avec des doses de soufre minimales.

Retrouvez par ici les vins biodynamiques et vivants du Clos des Jarres :