Domaine de la Cavalière
Ajouter à ma liste d'envies
Ajouter à ma liste d'envies

Les Ânes

Les Ânes 2019. Assemblage Grenache noir (40%) et Syrah (60%) élevés en barriques de plusieurs vins.  Concentration, maturité, contrebalancée par une fraîcheur très appréciable.  Ces deux ânes nous offrent une jolie complexité avec des notes de fruits noirs, de petites baies acidulées et de poivre noir. Bouche suave, ample et gourmande.

20,00

État : 7 en stock

Ajouter à ma liste d'envies
  • vignerons
    engagés
  • vins
    sains
  • livraison
    flexible

Les Ânes 2019. Assemblage Grenache noir (40%) et Syrah (60%) élevés en barriques de plusieurs vins.  Concentration, maturité, contrebalancée par une fraîcheur très appréciable.  Ces deux ânes nous offrent une jolie complexité avec des notes de fruits noirs, de petites baies acidulées et de poivre noir. Bouche suave, ample et gourmande.

région :
Vallée du Rhône Sud
type de culture :
bio
appellation :
Vin de France
vinification :
levures indigènes
couleur :
rouge
élevage :
50% en barriques de 5 vins. 50% en cuves inox.
millésime :
2019
aromatique :
épices, fruits noirs, fruits rouges, poivré
cépage :
Grenache, Syrah
équilibre :
charnu, gourmand
degré d'alcool :
14,5°C
Accords mets & vins :

couscous et tajines, agneau confit aux épices. Idée recette

Garde :

jusqu'à 5 ans

°C de service :

15 - 16°C

Carafage :

1 heure minimum avant de servir

Occasions :

A la bonne franquette, Cuisine du Dimanche

Les intrants :

Produits ajoutés
par le vigneron dans le vin

Julien Besson du Domaine de la Cavalière élabore des vins vivants et sains, sans intrants oenologiques et avec très peu voire pas de sulfites, selon les cuvées et les millésimes.

Vins conventionnels
Vins conventionnels :

Taux SO2 total admis (mg/l)

150
Ce vin
Ce vin :

Taux SO2 total (mg/l)

28

Julien Besson est un vigneron fougueux et entrepreneur. C’est l’amour de la gastronomie qui guide ce bon vivant : cuisinier et sommelier, il a travaillé à la Part des Anges à Nice et le Verre Volé à Paris. C’est en 2015 qu’il s’installe au Domaine de la Cavalière à Lourmarin, suite à une rencontre avec des clients américains, propriétaires d’un magnifique mas en plein coeur du Luberon. Ils veulent Julien à tout prix comme chef à domicile et lui demandent de faire VIVRE ce lieu magique.

Julien n’a pas perdu de temps. Il s’est investi à 300% pour diriger le domaine vers la polyculture et sublimer le terroir qu’il avait entre ses mains. Il me fait faire un tour de la propriété. Je suis bouche bée : ici un magnifique potager en permaculture, là-bas des enclos avec des ânes, des cochons et des poules, derrière le mas, des champs d’oliviers à perte de vue et des ruches (Julien élabore sa propre huile d’olive, bio), et bien entendu les vignes. 5,5 hectares (bientôt 8), sur des sols argile-calcaires, à 320 mètres d’altitude.

En savoir plus sur Julien Besson

vous aimerez peut-être aussi…